Tous les articles par Helene Veilhan

La ferme urbaine de Beaumont… une opération qui pourrait couter cher aux beaumontois·e·s.

Les élu.e.s du goupe Uni.e.s pour Beaumont soutiennent le projet d’implantation d’une ferme urbaine à Beaumont. C’était un élément présent dans notre programme électoral. Pour autant, le projet présenté en conseil municipal comporte de nombreuses lacunes qui laissent croire à une opération de communication hors-sol. 

La mise en œuvre du projet de ferme urbaine a été confiée à l’association Landestini via une convention de trois ans, soumise à l’approbation du conseil municipal. La convention a pour objet « la mise en place d’un outil de production concomitamment avec des actions de formation à destination des scolaires et du grand public. » Cette convention mal rédigée pose de multiples questions auxquels les élus en charge du dossier n’ont pas su répondre malgré plusieurs heures de débat. 

  • La ferme urbaine produira t-elle en bio ? aucun engagement à ce sujet ne figure dans la convention même si le terme agro écologie est employé pour les formations mises en œuvre. 
  • Qui prendra en charge le coût de clôturage et de défrichage du terrain ? (nous avons obtenu des éléments sur ce point depuis)
  • La mise à disposition des terrains à titre gratuit sera encadrée par une deuxième convention : celle-ci prévoit-elle des clauses environnementales ? 
  • La production de la ferme urbaine pourra fournir les écoles et les structures d’accompagnement des personnes âgées à partir de 2023. Cette fourniture sera-t-elle gratuite ? 
  • Quel est le budget total du projet ? manifestement, le chiffrage n’a pas été établit et certains coûts non pas été précisés.
  • Comment le projet de ferme urbaine s’inscrit-il dans le projet plus global de ceinture maraichère de la métropole. Aucune concertation n’a eu lieu, une mutualisation ne semble pas prévue. 

Malgré les questions de nombreux élu.e.s y compris issu de la majorité municipale, le budget total du projet de ferme urbaine n’a pas été communiqué. Combien cela coutera-t-il finalement à notre commune ? Aucun élément n’a été fourni à ce propos. Les citoyen.ne.s doivent disposer d’un budget prévisionnel pour un projet de cette envergure. 

A défaut d’avoir une réponse sur le montant total du projet, nous avons très bien compris dans quelle éco-logique (selon le néologisme utilisé par la majorité municipale) se situe ce projet. 

Il est à craindre que les Beaumontois.e.s payent au moins 4 fois pour l’installation de la ferme urbaine

  • Par la subvention de 114 000 € sur trois ans accordée à l’association
  • En payant sur le budget de la commune des travaux non prévus dans le cadre de la convention (33 250 euros de frais de bornage et de défrichage non prévus dans la convention seront soumis au vote du prochain conseil municipal).
  • En participant aux ateliers menés par la ferme urbaine qui seront payant !
  • Et éventuellement en continuant à payer les frais de cantine pour des repas en partie produits grâce aux subventions municipales

C’est une logique libérale et clientéliste qui s’installe sur notre commune depuis plus d’un an. Le projet de ferme urbaine en est l’incarnation. Maintenant, on sait que ce que éco-logique veut dire : logique économique !

Nous ferons tout pour que ce projet se réoriente rapidement, en lien avec sa dimension métropolitaine, afin de contribuer sincèrement et efficacement à développer l’autonomie alimentaire de notre territoire. 

Ordre du jour du conseil municipal du mardi 14 septembre 2021


  • Approbation du procès verbal du Conseil Municipal du 29 juin 2021

Finances et vie économique

  • N° 2021/09/01 : Limitation de l’exonération de deux ans de taxe foncière sur les propriétés bâties pour constructions nouvelles, reconstructions et additions de construction

Cadre de vie et développement durable

  • Autorisation donnée au Maire pour la signature Convention de partenariat entre la ville de Beaumont et l’association Landestini pour la mise en œuvre d’une ceinture maraîchère et d’un programme pédagogique sur l’alimentation durable et la biodiversité

Questions diverses

Ordre du jour du conseil municipal du mardi 5 octobre 2021


Citoyenneté et démocratie implicative

  • N° 2021/10/01 : Maintien ou non des fonctions de madame Faye 2e adjointe au Maire après retrait de l’ensemble de ses délégations. Nouvelle élection en cas de vacance du poste d’adjoint de 2e rang et fixation des indemnités de fonctions
  • N° 2021/10/02 : Modification de la composition des commissions internes au conseil municipal

Grands travaux et aménagement du territoire

  • N° 2021/10/03 : Adhésion a la fondation du patrimoine et signature d’une convention de partenariat
  • N° 2021/10/04 : Autorisation donnée au Maire pour la signature de la charte relative aux réseaux de téléphonie mobile
  • N° 2021/10/05 : Autorisation donnée au Maire pour le transfert de propriété du collège Molière et des logements de fonction attenants, au département du Puy-de-Dôme
  • N° 2021/10/06 : Rapport de la commission communale pour l’accessibilité aux personnes en situation de Handicap — période 2020/2021
  • N° 2021/10/07 : Autorisation donnée au Maire pour la signature des actes d’acquisition d’une parcelle cadastrée section BP n°362 sise “Les Cheires”

Finances et vie économique

  • N° 2021/10/08 : Décision modificative n°1- budget principal 2021
  • N° 2021/10/09 : Autorisation donnée au Maire pour mise à disposition de services entre Clermont Auvergne Métropole et la Ville de Beaumont. Régularisation des fiches sectorielles 2020, fiches sectorielles 2021
  • N° 2021/10/10 : Approbation d’admission en non-valeur de créances irrécouvrables
  • N° 2021/10/11 : Autorisation donnée au Maire de signer le contrat relatif à la garantie d’emprunt accordée par la commune à Assemblia pour le financement d’une opération de construction de 10 logements, situés 14 rue des Liondards à Beaumont
  • N° 2021/10/12 : Autorisation donnée au Maire de signer le contrat relatif à la garantie d’emprunt accordée par la commune à Assemblia pour le financement d’une opération de construction de 20 logements, situés 14 rue des Liondards à Beaumont

Petite enfance, enfance et jeunesse

  • N° 2021/10/13 : Autorisation donnée au Maire de signer la convention territoriale globale (CTG) et tout avenant la concernant avec les communes de Ceyrat, Saint-Genès-Champanelle et la CAF du Puy-de-dôme, pour la période du 01/01/2021 au 21/12/2024
  • N° 2021/10/14 : Autorisation donnée au Maire de signer les règlements de fonctionnement des établissements municipaux d’accueil du jeune enfant
  • N° 2021/10/15 : Création du conseil des établissements d’accueil du jeune enfant

Animation, vie associative, sportive, culturelle

  • N° 2021/10/16 : Approbation de demande de subvention auprès de la direction régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes

Ressources humaines

  • N° 2021/10/17 : Modification du tableau des effectifs du personnel communal approbation de la création, suppression d’un poste et modification de la durée hebdomadaire de travail d’un agent
  • N° 2021/10/18 : Recours aux contrats d’apprentissage au sein de la collectivité
  • N° 2021/10/19 : Adhésion au groupement de commandes pour l’acquisition de fournitures de bureau, de papeterie et matériels scolaires

Décisions du Maire

  • Décisions du maire prises par délégation du conseil municipal

Questions diverses

Second tour des élections municipales 2020

Alors ce sera le 28 juin.
Sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire…
Malgré toutes les questions que soulève ce choix, nous prenons acte de cette décision qui va permettre de terminer le cycle électoral des municipales 2020.
Dans ce contexte de crise sanitaire et sociale, une démocratie vivante et exigeante est plus que jamais nécessaire.
Le 28 juin, nous comptons sur toutes celles et ceux qui veulent vivre leur ville autrement.
Pour un engagement écologique et solidaire authentique et sincère.

28 juin 2020

Et maintenant ? vivre autrement

Après deux mois de vie confinée, nous sommes à nouveau autorisés à la vie extérieure.

Aujourd’hui, nous saluons l’activité qui reprend avec prudence. Ces deux derniers mois nous ont intimement bouleversés. Cette expérience soudaine et inédite a permis la mise en évidence de ce que nous voulons garder et de ce que nous voulons changer du « monde d’avant ».

La crise que nous connaissons n’a fait que renforcer nos convictions. Nous ressentons plus que jamais la nécessité de s’engager dans un changement de mode de vie profond en commençant par le périmètre de nos territoires de proximité.

Les besoins qui ont émergé ces dernières semaines sont complètement en phase avec les pistes proposées dans notre programme.

La mise en œuvre de nos propositions concernant les questions alimentaires (approvisionnement en produits de qualité, circuits courts, produits bio), de déplacements plus agréables, sécurisés et moins polluants et de renforcement des liens de solidarités au sein de notre communauté est plus que jamais nécessaire et urgente.

Nous endurons une première crise qui aura de lourdes répercussions économiques et sociales.  Nous avons tous été surpris par le degré d’impréparation de nos sociétés et de nos gouvernements à cet inattendu.

Un autre péril arrive dont nous ne pouvons pas ignorer les alertes régulièrement lancées à propos des conséquences du réchauffement climatique. Cette fois-ci, nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.

Pleins de détermination, en nous appuyant sur nos capacités à agir collectivement et sur un optimisme lucide, nous voulons vivre autrement. C’est le choix que nous vous invitons à faire en continuant à soutenir la liste ID pour Beaumont 2020 ou en nous rejoignant dès maintenant et pour la suite du processus électoral.

Lire l’article dans son intégralité…c’est ici

Voir les propositions de notre programme…c’est là

Nos convictions renforcées

Après deux mois de vie confinée, nous sommes à nouveau autorisés à la vie extérieure.

Une période pleine de paradoxes et de contradictions.

La crise du corona virus nous a pris en plein vol d’hyper activité et obligés à un freinage brutal. Lancés dans le dynamisme très positif de la fin de la campagne, nous avons été confrontés brutalement à nos peurs, à des nouvelles habitudes de vie (isolement ou vie familiale recentrée), de nouvelles formes de travail et d’engagement. Une période difficile à vivre mais dont nous avons aussi appris à apprécier certains aspects : un rythme de vie plus apaisé, le silence retrouvé, une nature plus présente, une ville redécouverte lors de nos balades quotidiennes.

Un avenir plein d’incertitudes

Nous ne savons pas bien de quoi ces jours de déconfinement seront faits. Nous avons sans doute autant d’inquiétudes aujourd’hui qu’il y a deux mois : comment la vie va-t-elle s’organiser avec le risque de la maladie toujours présent ? Comment étudier et travailler sans prendre de risque, sans faire prendre de risque et sans perdre non plus le sens de notre activité ? Comment faire que nous ne basculions pas dans une société de la méfiance et de la surveillance ? Comment veiller à ce que nos libertés ne soient pas remises en cause sous des prétextes de sécurité exagérés ?

Dès le début du confinement, nous avons décrété une pause dans la campagne électorale. Nous avons essayé de maintenir le lien entre les adhérents et les membres de la liste malgré les difficultés liées à la distance et aux nouveaux moyens de communication en ligne parfois très frustrants. Beaucoup d’entre nous ont été très sollicités par les nouveaux équilibres à trouver entre la famille, le travail à distance et la classe à la maison, d’autres ont été très impliqués dans des actions solidaires…

Un bouleversement intime et des certitudes renforcées.

Aujourd’hui, nous saluons l’activité qui reprend doucement et avec prudence. Ces deux derniers mois nous ont intimement bouleversé. De cette expérience soudaine et inédite nous savons un peu plus ce que nous voulons conserver ou pas du monde d’avant et ce que nous voulons vraiment pour le monde d’après.

La crise que nous connaissons n’a fait que renforcer nos convictions. Nous ressentons plus que jamais la nécessité de s’engager dans un changement de mode de vie profond en commençant par le périmètre de nos territoires de proximité.

Les besoins qui ont émergés ces dernières semaines sont complètement en phase avec les pistes proposées dans notre programme.

La mise en œuvre de nos propositions concernant les questions alimentaires (approvisionnement en produits de qualité, circuits courts, produits bio), de déplacements plus agréables, sécurisés et moins polluants et de renforcement des liens de solidarités au sein de notre communauté est plus que jamais nécessaire et urgente.

Nous endurons une première crise qui aura de lourdes répercussions économiques et sociales. Nous avons tous été surpris par le degré d’impréparation de nos sociétés et de nos gouvernements à cet inattendu.

Un autre péril arrive dont nous ne pouvons pas ignorer les alertes régulièrement lancées à propos des conséquences du réchauffement climatique. Cette fois-ci, nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.

Pleins de détermination, en nous appuyant sur nos capacités à agir collectivement et sur un optimisme lucide, nous voulons vivre autrement. C’est le choix que nous vous invitons à faire en continuant à soutenir la liste ID pour Beaumont 2020 ou en nous rejoignant dès maintenant et pour la suite du processus électoral.

Les propositions de notre programme pour accompagner la sortie du confinement :

Favoriser notre qualité de vie et notre santé

  • Agrandir les marchés tout en favorisant les circuits-courts locaux, y compris l’artisanat et mieux impliquer les associations de commerçants.
  • Favoriser l’installation de producteurs locaux et étudier la faisabilité de l’implantation d’une ferme urbaine pour participer à la constitution d’une ceinture maraîchère autour de la métropole clermontoise.
  • Conserver la gestion municipale de la restauration scolaire et améliorer la qualité des repas des enfants en favorisant les circuits courts et Bio.

Pour des déplacements plus aisés et plus apaisés

  • Créer un réseau de pistes cyclables continues et sécurisées.
  • Améliorer les cheminements doux et sécuriser les trajets en direction des écoles, du collège et des bâtiments publics.
  • Favoriser l’implantation de vélos en libre-service (C.Vélo) par le prestataire métropolitain.

Renforcer les solidarités

  • Développer et soutenir les initiatives de développement de l’entraide entre Beaumontois·e.s.
  • Renforcer les actions du Centre Communal d’Action Sociale(CCAS) en direction des personnes en difficultés économiques.

En attendant le deuxième tour

Voici déjà quelques jours que, dans les faits,  la campagne électorale est suspendue. Toutes nos préoccupations se tournent désormais vers la lutte contre l’épidémie.

 La priorité absolue est d’abord la solidarité et le soutien aux personnels soignants et à celles et ceux qui assurent leur travail dans les transports, les services publics indispensables, le secteur de l’agro-alimentaire. Nous sommes conscients du risque qu’ils prennent pour le bien collectif et nous saluons leur engagement.
Jusqu’au retour de jours meilleurs et en attendant la fin du confinement nous ne publierons plus rien sur notre site de campagne ni sur notre page Facebook.
Pour autant, dans cette situation de crise inédite, nous avons plus que jamais besoin de débattre et d’échanger pour essayer de comprendre et pour envisager le monde d’après.
Faire vivre la démocratie au long court, en dehors des périodes de campagne électorale et dans notre quotidien, même confiné,  est toujours un engagement fort de l’association IDEES pour Beaumont. Retrouvez-nous et contribuez sur https://www.idees-beaumont.org/ et https://www.facebook.com/IdeesPourBeaumont/