La ferme urbaine de Beaumont… une opération qui pourrait couter cher aux beaumontois·e·s.

Les élu.e.s du goupe Uni.e.s pour Beaumont soutiennent le projet d’implantation d’une ferme urbaine à Beaumont. C’était un élément présent dans notre programme électoral. Pour autant, le projet présenté en conseil municipal comporte de nombreuses lacunes qui laissent croire à une opération de communication hors-sol. 

La mise en œuvre du projet de ferme urbaine a été confiée à l’association Landestini via une convention de trois ans, soumise à l’approbation du conseil municipal. La convention a pour objet « la mise en place d’un outil de production concomitamment avec des actions de formation à destination des scolaires et du grand public. » Cette convention mal rédigée pose de multiples questions auxquels les élus en charge du dossier n’ont pas su répondre malgré plusieurs heures de débat. 

  • La ferme urbaine produira t-elle en bio ? aucun engagement à ce sujet ne figure dans la convention même si le terme agro écologie est employé pour les formations mises en œuvre. 
  • Qui prendra en charge le coût de clôturage et de défrichage du terrain ? (nous avons obtenu des éléments sur ce point depuis)
  • La mise à disposition des terrains à titre gratuit sera encadrée par une deuxième convention : celle-ci prévoit-elle des clauses environnementales ? 
  • La production de la ferme urbaine pourra fournir les écoles et les structures d’accompagnement des personnes âgées à partir de 2023. Cette fourniture sera-t-elle gratuite ? 
  • Quel est le budget total du projet ? manifestement, le chiffrage n’a pas été établit et certains coûts non pas été précisés.
  • Comment le projet de ferme urbaine s’inscrit-il dans le projet plus global de ceinture maraichère de la métropole. Aucune concertation n’a eu lieu, une mutualisation ne semble pas prévue. 

Malgré les questions de nombreux élu.e.s y compris issu de la majorité municipale, le budget total du projet de ferme urbaine n’a pas été communiqué. Combien cela coutera-t-il finalement à notre commune ? Aucun élément n’a été fourni à ce propos. Les citoyen.ne.s doivent disposer d’un budget prévisionnel pour un projet de cette envergure. 

A défaut d’avoir une réponse sur le montant total du projet, nous avons très bien compris dans quelle éco-logique (selon le néologisme utilisé par la majorité municipale) se situe ce projet. 

Il est à craindre que les Beaumontois.e.s payent au moins 4 fois pour l’installation de la ferme urbaine

  • Par la subvention de 114 000 € sur trois ans accordée à l’association
  • En payant sur le budget de la commune des travaux non prévus dans le cadre de la convention (33 250 euros de frais de bornage et de défrichage non prévus dans la convention seront soumis au vote du prochain conseil municipal).
  • En participant aux ateliers menés par la ferme urbaine qui seront payant !
  • Et éventuellement en continuant à payer les frais de cantine pour des repas en partie produits grâce aux subventions municipales

C’est une logique libérale et clientéliste qui s’installe sur notre commune depuis plus d’un an. Le projet de ferme urbaine en est l’incarnation. Maintenant, on sait que ce que éco-logique veut dire : logique économique !

Nous ferons tout pour que ce projet se réoriente rapidement, en lien avec sa dimension métropolitaine, afin de contribuer sincèrement et efficacement à développer l’autonomie alimentaire de notre territoire. 

Ordre du jour du conseil municipal du mardi 14 septembre 2021


  • Approbation du procès verbal du Conseil Municipal du 29 juin 2021

Finances et vie économique

  • N° 2021/09/01 : Limitation de l’exonération de deux ans de taxe foncière sur les propriétés bâties pour constructions nouvelles, reconstructions et additions de construction

Cadre de vie et développement durable

  • Autorisation donnée au Maire pour la signature Convention de partenariat entre la ville de Beaumont et l’association Landestini pour la mise en œuvre d’une ceinture maraîchère et d’un programme pédagogique sur l’alimentation durable et la biodiversité

Questions diverses

Ordre du jour du conseil municipal du mardi 5 octobre 2021


Citoyenneté et démocratie implicative

  • N° 2021/10/01 : Maintien ou non des fonctions de madame Faye 2e adjointe au Maire après retrait de l’ensemble de ses délégations. Nouvelle élection en cas de vacance du poste d’adjoint de 2e rang et fixation des indemnités de fonctions
  • N° 2021/10/02 : Modification de la composition des commissions internes au conseil municipal

Grands travaux et aménagement du territoire

  • N° 2021/10/03 : Adhésion a la fondation du patrimoine et signature d’une convention de partenariat
  • N° 2021/10/04 : Autorisation donnée au Maire pour la signature de la charte relative aux réseaux de téléphonie mobile
  • N° 2021/10/05 : Autorisation donnée au Maire pour le transfert de propriété du collège Molière et des logements de fonction attenants, au département du Puy-de-Dôme
  • N° 2021/10/06 : Rapport de la commission communale pour l’accessibilité aux personnes en situation de Handicap — période 2020/2021
  • N° 2021/10/07 : Autorisation donnée au Maire pour la signature des actes d’acquisition d’une parcelle cadastrée section BP n°362 sise “Les Cheires”

Finances et vie économique

  • N° 2021/10/08 : Décision modificative n°1- budget principal 2021
  • N° 2021/10/09 : Autorisation donnée au Maire pour mise à disposition de services entre Clermont Auvergne Métropole et la Ville de Beaumont. Régularisation des fiches sectorielles 2020, fiches sectorielles 2021
  • N° 2021/10/10 : Approbation d’admission en non-valeur de créances irrécouvrables
  • N° 2021/10/11 : Autorisation donnée au Maire de signer le contrat relatif à la garantie d’emprunt accordée par la commune à Assemblia pour le financement d’une opération de construction de 10 logements, situés 14 rue des Liondards à Beaumont
  • N° 2021/10/12 : Autorisation donnée au Maire de signer le contrat relatif à la garantie d’emprunt accordée par la commune à Assemblia pour le financement d’une opération de construction de 20 logements, situés 14 rue des Liondards à Beaumont

Petite enfance, enfance et jeunesse

  • N° 2021/10/13 : Autorisation donnée au Maire de signer la convention territoriale globale (CTG) et tout avenant la concernant avec les communes de Ceyrat, Saint-Genès-Champanelle et la CAF du Puy-de-dôme, pour la période du 01/01/2021 au 21/12/2024
  • N° 2021/10/14 : Autorisation donnée au Maire de signer les règlements de fonctionnement des établissements municipaux d’accueil du jeune enfant
  • N° 2021/10/15 : Création du conseil des établissements d’accueil du jeune enfant

Animation, vie associative, sportive, culturelle

  • N° 2021/10/16 : Approbation de demande de subvention auprès de la direction régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes

Ressources humaines

  • N° 2021/10/17 : Modification du tableau des effectifs du personnel communal approbation de la création, suppression d’un poste et modification de la durée hebdomadaire de travail d’un agent
  • N° 2021/10/18 : Recours aux contrats d’apprentissage au sein de la collectivité
  • N° 2021/10/19 : Adhésion au groupement de commandes pour l’acquisition de fournitures de bureau, de papeterie et matériels scolaires

Décisions du Maire

  • Décisions du maire prises par délégation du conseil municipal

Questions diverses

l’élection du maire dans les communes, une histoire récente, un rendez-vous démocratique….

Décembre 1793, une centralisation supérieure est rétablie. Les pouvoirs centraux nomment dorénavant maires et conseillers municipaux. La centralisation des pouvoirs est plus forte qu’avant la révolution. Les élus sont révoqués et laissent place aux agents nationaux chargés de requérir et surveiller l’application des lois. Le maire et ses adjoints sont nommés par le roi et en son nom par le préfet.

Les bourgeois, effrayés à l’idée de laisser trop de pouvoir au peuple, renforcent la domination des communes par le gouvernement. Au contraire, la gauche républicaine estime que le plébiscite est la première pierre de toute démocratie. De vastes et nombreux échanges eurent lieu. En faveur du vote populaire, Léon Gambetta notera en 1869 « s’il est un point où l’on nous donne raison, c’est la sublimité de notre idéal et l’excellence de nos principes ». Jules Ferry affirmait lui-aussi qu’il « appartient au gouvernement républicain de relever la dignité et d’accroître l’indépendance des assemblées municipales ». Ainsi son retour au pouvoir permit le 5 avril 1884, de faire adopter l’élection du maire dans les communes.

Un siècle d’affrontements idéologiques aura été nécessaire pour que le maire devienne ce que 1789 avait toujours souhaité qu’il soit. Dans l’esprit des républicains convaincus, il ne s’agit pas seulement d’organiser des élections locales, mais bel et bien de susciter, dans chaque commune, de véritables débats publics.
Ainsi notre histoire républicaine nous donna le pouvoir de lutter, au niveau de la commune, pour toutes les thématiques importantes telles que l’écologie, la solidarité et la démocratie. Il nous appartient désormais, au nom de notre droit républicain et de notre devoir démocratique, de nous rendre aux urnes ce dimanche 28 juin, et de participer à notre tour à la démocratie locale.

Partageons un projet pour Beaumont, retrouvons notre pouvoir d’agir !

Les listes ID pour Beaumont 2020 conduite par Hélène Veilhan et Ensemble, pour Beaumont, agissons ! conduite par Dominique Molle sont rassemblées pour le second tour des élections municipales sous les couleurs d’une nouvelle liste : Uni.e.s pour Beaumont.

Nous nous retrouvons autour des valeurs de la gauche écologiste, humaniste et sociale que nous défendons au quotidien.

En additionnant nos scores, les résultats du premier tour nous placent en tête en nombre de voix. C’est très encourageant. Nous comprenons la faible mobilisation des électrices et des électeurs due aux circonstances exceptionnelles du scrutin du 15 mars 2020. A juste titre, beaucoup ne se sont pas déplacés pour voter pour des raisons de sécurité sanitaire et par cohérence avec les mesures de confinement annoncées. Pour autant, en dehors de ces circonstances, nous savons que les taux d’abstention élevés sont significatifs d’une profonde désaffection des citoyennes et des citoyens pour la politique politicienne.

Beaucoup d’entre-nous ne voient plus de lien entre le geste du vote et les actions mise en œuvre par les candidat.e.s  sur lesquels ils ont porté leur choix.

En vous présentant ce programme, revu et enrichi des éléments présents dans nos projets respectifs, nous voulons retrouver avec vous notre pouvoir d’agir. Tout au long de cette campagne, notre démarche a été similaire : co-construire nos propositions au gré de nos balades et cheminements à travers la ville, s’enrichir de nos rencontres. Notre nouvelle liste fait toujours une large place à l’engagement citoyen. L’ampleur et la rapidité des changements que nous affronterons ces prochaines années impliquent  la mobilisation de toutes et de tous, chacun à sa mesure. Nous pensons que cette mobilisation doit commencer par des actions de proximité, visibles et accessibles pour chacun.e.s d’entre-nous.

La transition écologique est au cœur de nos propositions. Chaque projet, chaque action, chaque décision à l’œuvre dans notre commune devra avoir été pensée au prisme des trois axes développés dans les pages suivantes : des pratiques démocratiques renouvelées, plus de justice sociale et un impact environnemental positif.

Retrouvons notre pouvoir d’agir et rassemblons-nous autour de cet objectif commun : faire de Beaumont une ville dynamique et innovante, plus écologique et plus solidaire !

Seulement 17 % des maires sont des femmes.

Plus de 65% des maires ont 60 ans ou plus.

40 % sont des retraités.

Il pourrait en être différemment à Beaumont  !

Beaumont, réellement démocratique

La commune, premier échelon du renouveau de la démocratie

  • Nous lancerons une réflexion collective sur la participation citoyenne en organisant une « journée de la citoyenneté » avec des ateliers, un temps festif et convivial.

  • De l’élaboration à la réalisation : pour tous les projets urbains structurants, nous mettrons en place un conseil participatif composé de trois collèges : 1. habitant·e·s ; 2. partenaires associatifs, socio-économiques ; 3. élu·e·s et administration.
  • Nous animerons un « atelier citoyen » sous la responsabilité d’un.e élu.e permettant à des personnes ou à des structures de proposer des projets à la municipalité. Dans ce cadre, une part du budget communal sera attribuée à la réalisation d’actions retenues par les habitant.e.s en lien avec l’écologie et les solidarités.
  • Nous mettrons en place un conseil municipal des jeunes dont les propositions seront soumises au conseil municipal et qui disposera d’un budget dédié.
  • Nous diffuserons un bilan de l’action municipale à mi-mandat et nous organiserons un débat public ouvert à toutes et tous à propos de ce bilan.

Nous organiserons une large concertation des habitants et des associations sur la nécessaire réhabilitation du Centre Associatif Beaumontois qui lancera le départ d’une réflexion globale sur le quartier de l’Hôtel de Ville.

Centre Associatif Beaumontois

Agir au sein de la Métropole et rendre des comptes

  • Nos représentant·e·s à Clermont Auvergne Métropole rendront compte de leur activité au sein des instances de la Métropole, devant le conseil municipal mais aussi devant les habitant.e.s.
  • Au sein de notre équipe, un.e élu.e sera spécifiquement chargé·e de  suivre les dossiers relevant de la compétence de la Métropole.

Nous nous engagerons en faveur d’une gestion municipale plus éthique et plus transparente en demandant aux élu.e.s de la majorité de respecter une charte éthique dans laquelle figurera notamment le non cumul des mandats et une limitation à deux mandats successifs pour le maire !

Un service public de qualité porté par l’ensemble des agents municipaux

Nous mettrons en place une politique de gestion des personnels basée sur la qualité de vie au travail et sur l’amélioration des conditions de travail. L’égalité professionnelle femme-homme, la limitation de la précarité et la transparence dans les recrutements seront des axes mis en avant.

Après l’épidémie de Coronavirus…

  • Dès l’installation du conseilmunicipal, le point sera fait sur le suivi de la crise par élu·e·s et agents municipaux.
  • En collaboration avec les services de l’Etat et en cohérence avec une politique de prévention des risques pensée au niveau de la Métropole, nous établirons un plan de prévention des risques sanitaires et climatiques qui complètera le plan de sauvegarde communal
  • Nous désignerons un·e élu.e référent·e qui accompagnera les acteurs économiques beaumontois dans leurs démarches.

Assurer la tranquillité pour tous les habitantes et les habitants, renforcer les politiques de prévention

  • Nous réaliserons un audit sur les performances de la vidéo-surveillance installée aux frais des Beaumontois.e.s.
  • Nous renforcerons l’action de la police municipale en augmentant ses moyens.
  • Nous renforcerons la sécurité des déplacements dans la ville et notamment aux abords des bâtiments scolaires en limitant la circulation automobile.
  • Nous lutterons contre les incivilités dans les lieux publics (stationnement, propreté) en mettant en place une démarche civique pour garantir le respect des règles de coexistence.

Faire de la culture un moment de partage  !

  • Nous proposerons une politique culturelle  facilitant l’accès à une pluralité de formes (jeune public, spectacle vivant, musique…).
  • Nous mettrons en place des actions et des interventions culturelles en lien avec les initiatives locales en milieu scolaire, Centre de Loisirs, Séniors…
  • Nous créerons un événement festif annuel emblématique eaccompagnerons le retour de fêtes populaires (Fête de la Musique, Bal du 14 juillet,…) et l’organisation de laFête des Cornards.
  • La programmation du Tremplin et l’accompagnement des groupes dans les studios seront maintenus. Nous affirmerons une politique patrimoniale tournée notamment vers la mise en valeur du patrimoine historique du centre bourg
  • Nous accompagnerons l’installation d’ateliers d’artistes.

Le dynamisme associatif, vecteur de lien social !

  • Nous apporterons un soutien matériel et financier aux associations en toute indépendance.
  • Nous attribuerons de manière transparente les subventions et les salles à partir de critères explicites et connus de tous. 
  • Nous organiserons une rencontre annuelle entre associations pour favoriser le partage d’expérience et les synergies associatives.
  • Nous soutiendrons les initiatives portées par les associations de commerçants beaumontois.
  • Nous accompagnerons les initiatives associatives œuvrant pour l’égalité homme/femme et toutes les pratiques inclusives.

STOP conflits d’intérêts : nous mettrons fin aux conflits d’intérêts entre les élus et les associations !

Beaumont, authentiquement solidaire

Pour plus de justice sociale

  • Nous renforcerons les actions du Centre Communal d’Actions Sociales (CCAS) en direction des personnes en difficultés économiques et tout particulièrement celles et ceux impacté.e.s par la Covid-19. Le budget indépendant du CCAS sera maintenu.
  • Un logement pour toutes et tous : le PLH (Plan Local de l’Habitat) impose la construction de 600 logements sociaux d’ici 2030. Nous étudierons toutes les possibilités de reconversion et réhabilitation des logements vacants nombreux sur Beaumont et la reconstruction de logements sur des parcelles déjà bâties afin de limiter au maximum la consommation du peu d’espaces naturels restants.
  • Nous créerons un espace dédié à l’aide aux démarches administratives en ligne.  Nous accompagnerons ou formerons les personnes ayant besoin de ces services en s’appuyant sur les dispositifs existants : Etat, département, agents municipaux formés, associations.
  • En lien avec le CCAS et des associations reconnues d’utilité publique, nous étudierons la mise à disposition de quelques logements d’urgence dans les propriétés vacantes appartenant à la commune Les personnes logées seront accompagnées dans leur parcours personnel. 
  • Nous encouragerons et soutiendrons les initiatives de développement de l’entraide entre Beaumontois.e.s en relayant les informations des propositions des bénévoles.
  • Nous créerons un « Pass sport et culture », géré par le CCAS,  pour permettre aux enfants des familles à faible revenu d’accéder aux activités des associations sportives et culturelles beaumontoises.

Favoriser notre qualité de vie et notre santé

  • Nous conserverons la gestion municipale de la restauration scolaire et le calcul du prix des repas en fonction du Quotient Familial.
  • Nous favoriserons les circuits-courts pour l’alimentation des restaurants scolaires pour aller très rapidement vers du 100% BIO local.
  • Nous favoriserons l’implantation d’une coopérative solidaire d’alimentation qui sera également un lieu d’échanges conviviaux.
  • Nous agrandirons les marchés en favorisant les circuits-courts locaux d’alimentation y compris l’artisanat local.
  • Nous relancerons l’action ville-santé OMS (Organisation Mondiale de la Santé)

Parcours éducatif

  • Pour une vraie politique éducative de la ville, nous assurerons un dialogue approfondi avec la communauté éducative en impliquant agents territoriaux, acteurs du périscolaire, enseignants, parents d’élèves, associations qui encadrent des jeunes.
  • Pour une vraie politique éducative de la ville, nous assurerons un dialogue approfondi avec la communauté éducative en impliquant agents territoriaux, acteurs du périscolaire, enseignants, parents d’élèves, associations qui encadrent des jeunes.
  • Des actions seront menées en lien avec tous les services de la ville (Culture, vie associative, citoyenneté, aménagement du territoire…)
  • La pandémie que nous venons de connaître a révélé les difficultés rencontrées par les familles dans le suivi des devoirs. Nous proposerons le retour aux temps périscolaires gratuits et travaillerons sur la qualité de ces propositions.

Une commune qui accompagne les familles de la naissance au grand âge

  • Nous investirons dans les écoles : entretien et rénovation écologique des bâtiments, mise en accessibilité, formation continue du personnel communal, éducation à l’alimentation.
  • Nous mènerons  une réflexion sur les structures de garde existantes (haltes garderies, multi accueil, crèche familiale et Relais d’Assistantes Maternelles) pour proposer aux parents une approche globale qui intègre également les assistantes maternelles indépendantes.
  • Nous créerons une véritable continuité de 0 à 20 ans de l’action communale Jeunesse au sein d’un pôle regroupant la Petite Enfance, la Vie scolaire et la Jeunesse.
  • Nous proposerons la candidature de Beaumont pour rejoindre le réseau Ville Amie des Enfants de l’Unicef.
  • Nous penserons la rénovation du Centre Associatif Beaumontois comme un lieu permettant la mise en valeur de toutes les activités ludiques et culturelles à destinations des familles, qu’elles soient municipales ou associatives. Nous en ferons un carrefour  de convivialité et de rencontres laissant une place aux initiatives et à la libre appropriation de l’espace par toutes les générations.

Beaumont, sincèrement écologique

Penser un développement urbain réfléchi et harmonieux

  • En étroite collaboration avec les Beaumontois·e·s, nous rassemblerons nos quartiers pour vivre ensemble autour d’un centre-ville attractif et mieux structuré, permettre une circulation plus fluide, favoriser les mobilités douces et l’accès à la nature, au Chemin Vert
  • La réhabilitation du CAB lancera le départ d’une réflexion globale sur le quartier de l’Hôtel de Ville.
  • Nous revitaliserons également le bourg ancien en lien avec la transformation du centre-ville.
Notre objectif est de créer un vrai centre ville attractif, dynamique, écologique et durable
  • Nous ouvrirons une réflexion partagée sur l’évolution du quartier de La Mourette.
  • En associant les habitants, les commerçants, les bailleurs sociaux au projet, nous réaménageront la Place du Parc.

L’urgent : des déplacements urbains plus aisés, plus apaisés et moins polluants

  • Nous agirons dans une logique de partage équitable de l’espace public : piétons / voitures / modes doux.
  • Nous améliorerons les cheminements doux et sécurisés pour les piétons et pour les personnes à mobilité réduite pour sécuriser les trajets en direction des écoles, du collège et des bâtiments publics.
  • Au SMTC, nous soutiendrons activement l’ amélioration de la desserte en bus (fréquences, trajets, horaires)
  • Nous demanderons la révision du schéma cyclable de Clermont Auvergne Métropole de manière ambitieuse, pour développer un réseau de pistes cyclables continues et sécurisées.
  • Nous favoriserons l’implantation de stations  C-Vélo.
  • Nous construirons des parkings à vélo abrités dans tous les lieux de vie de la ville.
  • Nous étudierons la mise en place d’une navette communale à énergie propre permettant la liaison vers bus et tram depuis les quartiers Masage, Mourette, Champ Madame,…

Une ville propre et aérée, où il fait bon vivre

  • Nous développerons la place de la Nature en ville par la création d’îlots de verdure dans tous les quartiers de la ville, dans les écoles en plantant des espèces locales d’arbres et en aidant les plantations collectives des habitants.
  • Nous implanterons des composteurs collectifs urbains à destination des espaces verts communaux.
  • Nous nous engageons à entretenir le Chemin Vert fréquenté par de nombreux Beaumontois·e·s, en famille, pour le jogging. Nous étudierons la possibilité d’une extension par d’autres cheminements. 
  • Nous veillerons activement à la protection de l’Artière en réclamant à Clermont Auvergne Métropole les travaux d’assainissement des eaux usées. 
  • En lien avec les associations de protection de la Nature, nous réaliserons des aménagements pédagogiques et d’observation dans le bois de la Châtaigneraie, espace naturel sensible.
  • En lien avec les communes limitrophes de Clermont Auvergne Métropole, nous mutualiserons les plantations d’une serre municipale.
  • Nous étudierons l’ implantation d’une ferme urbaine pour alimenter en partie la restauration scolaire.

Une ville économe et sobre

  • Pour lutter contre le dérèglement climatique, nous améliorerons la performance énergétique des bâtiments communaux en commençant par les écoles.
  • Nous veillerons à ce que les dernières normes énergétiques soient respectées pour les nouveaux bâtiments.
  • Nous aiderons les propriétaires à améliorer les performances énergétiques de leur logement en partenariat avec l’Agence Locale des Energies et du Climat.
  • Nous travaillerons avec la métropole pour aller vers une ville zéro déchet en favorisant le recyclage, le compostage et en supprimant autant que possible le plastique dans tous les services municipaux. Nous associerons les écoles et les associations à ce projet.

Le site du groupe d'opposition Uni.e.s pour Beaumont pour une actualité municipale alternative